Tags

, , , , , , , , ,

Deuxième journée du voyage et nous réussissons à survivre aux Siciliens au volant. Ils sont encore plus fous que ceux du reste de l’Italie: ils conduisent soit trop vite, soit trop lentement avec rien entre les deux. Ils arrivent de partout, ne font pas leur stop et ne semblent pas regarder autour d’eux donc il faut le faire à leur place. En fait, le principe semble simple: plus la voiture est grosse, plus elle a priorité, surtout au carrefour giratoire! Les piétons et les motocyclettes ne sont pas diable mieux. Une chance que Pierre est confortable au volant et très prudent.

La journée a commencé par le petit-déjeuner italien, qui en est fort en sucre, et qui nous a fait découvrir le « cornetto » – une variation du croissant qui a un petit goût de panettone et qui est fourré, soit de chocolat, soit de crème patissière. Ceux de notre gîte était à s’en lécher les doigts car faits maison. Un autre de nos plaisirs en Italie est leur délicieux café. Nous ne savons pas leur secret mais il est le meilleur au monde. Quand nous voyageons on Italie, nous avons un rituel d’arrêter plusieurs fois par jour pour prendre soit un expresso ou un cappucino. En plus il ne coûte presque rien donc il est facile de se faire plaisir.

Donc, une deuxième journée avec des routes en lacet à travers le Parc du Nebrodi (Parco naturale dei Nebrodi) et des villages perchés sur des collines. Ce n’est pas une des régions les plus visitées de la Sicile, mais nous l’avons beaucoup apprécié. Un circuit de 200km qui nous a mené de la montage à la mer (voir la carte ci-bas). Nous avons fait des arrêts au Castello di Nelson à Maniace, Cesarò, San Fratello, Sant’Agata di Militello (pas de photos), Capo d’Orlando, Naso et Ucria avant de revenir à notre gîte.

Second day of the trip and we are managing to survive the Sicilians drivers. They are even crazier than in the rest of Italy: they either drive too fast or too slow with nothing in between. They come from everywhere, they don’t make their stop and don’t seem to look around them so you have to do it for them. The idea seems simple: the bigger your car, the more priority you get, especially when going into a roundabout!  Pedestrians and motorcycles aren’t a whole lot better. Luckily, Pierre is a good driver and very careful.

The day began with an Italian breakfast, filled with sweets, where we discovered the “cornetto” – a variation on the croissant that has the taste of panettone and is filled with either chocolate or custard. Those at our B&B were mouth watering being home made. Another of our pleasures in Italy is the delicious coffee. We don’t know their secret but it is the best in the world. When we travel in Italy, we have a ritual of stopping several times a day to have either an espresso or cappuccino. And as it costs almost nothing, it’s easy to indulge.

So, a second day on winding roads through the Nebrodi Park (Parco naturale dei Nebrodi) and through villages perched on hills. This isn’t one of the most visited regions of Sicily, but we really enjoyed it. A circuit of 200km (124 miles) that has led us from mountain to sea (see map above). We made stops at Castello di Nelson in Maniace, Cesarò, San Fratello, Sant’Agata di Militello (no pictures), Capo d’Orlando, Naso and Ucria before returning to our B&B.

Voici des photos de cette deuxième journée avec la carte de notre trajet / Here are pictures of the second day with the map of our journey.Un circuit de 200km dans le Nebrodi / A 200km journey through the Nebrodi.Castello di Nelson – une charmante église normande / a charming Norman church (Photo – Suzanne)Paysage typique au sud du Nebrodi / Typical landscape south of the Nebrodi (Photo – Suzanne)Cesarò (Photo – Suzanne)San Fratello (Photo – Pierre)Capo d’Orlando (Photo – Pierre)Naso (Photo – Pierre)Vue à partir de Naso montrant les vallées du Nebrodi / View from Naso showing the Nebrodi valleys. (Photo – Suzanne)Ucria (Photo – Suzanne)Vue de notre chambre d’hôtel / View from our hotel room (Photo – Suzanne)

[Auteur/Author: Suzanne et Pierre]