Tags

, , , , , ,

Que dire sur l’Etna qui n’a pas déjà été dit. C’est un volcan mythique qui fait sentir sa présence à intervalle très régulière mais qui malheureusement s’est tenu bien tranquille durant notre séjour en Sicile. Il avait fait éruption en avril mais depuis il est en pause…Trop tard pour la dernière éruption ou trop tôt pour la prochaine. Dommage qu’il n’y ait pas un petit bouton caché qui permettrait de le faire partir!

L’Etna était la pièce de résistance de notre voyage. Nous l’avons eu dans notre champ de vision durant presque tout notre séjour et nous avons passé deux jours sur le volcan. En plus de ne pas être témoin d’une éruption, le volcan a décidé de se couvrir de nuages et de brume durant notre visite, donc nous n’avons pas eu la chance de voir tous les sommets. Il avait cependant un certain charme et mystère drapé de cette brume.

La première journée sur le volcan, nous avons marché autour de cratères facilement accessible à partir du stationnement mais le lendemain nous avons fait une marche de 5 heures sur le volcan avec un groupe et un guide. L’excursion part du Rifugio Sapienza à 1 910 m (6 266 pieds) d’altitude et commence par une montée en téléphérique jusqu’à 2 500 m (8 202 pieds) et ensuite en jeep jusqu’à 2 920 m (9 580 pieds) (voir photos). A ce point, on commence la marche pour monter un autre 200 m (656 pieds) pour se rendre le plus proche possible des cratères que nous n’avons malheureusement vu que brièvement entre deux éclaircies.

La partie la plus difficile vient après le lunch où l’on commence la descente vers le Rifugio Sapienza à plus de 1 000 m (3281 pieds) plus bas. On pourrait penser que c’est pas compliqué de descendre mais en fait une grande partie de cette descente se fait sur la cendre de lave, un sol très mou sur des pentes très abruptes. Le guide nous a montré une technique pour descendre qui donne l’impression de débouler la pente. Il faut caler le talon dans la cendre, pencher le torse un peu vers l’avant et sauter d’un pied à l’autre de cette façon. J’ai même eu un peu d’aide de notre guide Antonio dans la première section de la descente sur la cendre (voir photo). La descente est très rapide et exténuante et elle fait travailer les muscles des cuisses. Nous avons marché comme Frankenstein pendant 3 jours après cette descente!

What to say about Etna that hasn’t already been said. It is a mythical volcano which makes its presence felt at very regular intervals but unfortunately was quiet during our stay in Sicily. It erupted in April, but since then it has paused … Too late for the last eruption or too early for the next. Too bad there isn’t a small hidden button that would make it erupt!

Etna was the highlight of our trip. We had it into our field of vision during most of our stay and we spent two days on the volcano. On top of not witnessing an eruption, the volcano decided to cover itself with clouds and fog during our visit, so we didn’t get to see all the summits. But it had a certain charm and mystery draped in haze.

The first day on the volcano, we walked around craters that were easily accessible from the parking lot, but the second day we did a walk of 5 hours on the volcano with a group and guide. The trip starts from the Rifugio Sapienza at 1,910 m (6,266 feet) above sea level and begins with a cable car ride to climb to 2,500 m (8,202 feet) and then by jeep to 2,920 m (9,580 feet) (see photos). At this point, we started walking up another 200 m (656 feet) to get as close as possible to the craters that we unfortunately saw only briefly between breaks in the clouds.

The hardest part came after lunch when you begin the descent to the Rifugio Sapienza more than 1,000 m (3,281 feet) below. One might think that it’s not complicated to go downhill but, in fact, most of the way down is on soft lava ash and on very steep slopes. The guide showed us the technique which gives the impression of tumbling down the slope. You have to stick your heel in the ash, lean the torso slightly forward and jump from one foot to the other in this way. I even had a little help from our guide Antonio in the first section of the descent on the ash (see photo). The descent is very fast and it is exhausting and our thigh muscles got quite an exercise. We walked like Frankenstein for 3 days after the descent!

Voici les photos de la quatrième et cinquième journée (7-8 septembre) ainsi que le trajet de ces deux jours (90km (55 miles) le jour 4 et 55km (34 miles) le jour 5) / Here are pictures of the fourth and fifth day (September 7-8) and the journey for those two days (90 km (55 miles) on day 4 and 55km (34 miles) Day 5).

Etna vue de la route / Etna view from the road (Photo – Pierre)Montée en téléphérique et en jeep dans la brume / Going up in a cable car and a jeep in the fog (Photo – Suzanne, Pierre)

        
La descente rapide / Going downhill very fast (Photos – Pierre)Un cratère formé par l’éruption de 2001 / A crater formed by the 2001 eruption (Photo – Suzanne)Ces roches rouges étaient chaudes et c’est ce qui se rapprochait le plus de voir une éruption sur le volcan / These rocks were hot and it’s the closest we came to see an eruption (Photo – Suzanne)La végétation qui reprend son droit sur la cendre de lave / Vegetation growing back on lava ash (Photo – Pierre)

[Auteur/Author: Suzanne]