Tags

, , , , , , , , , , ,

Un voyage émouvant même si la Deuxième guerre mondiale n’est qu’un événement historique pour nous. Nous sommes tous les deux nés plusieurs années après la fin de la guerre sur un continent qui n’a jamais connu de conflits armés; enfin très peu et il y a très très longtemps (le dernier datant de 1812!!!). Le père de Pierre a participé à l’effort de guerre mais il n’a jamais été au front. Il était basé en Angleterre. Le père de Suzanne n’avait que 5 ans au début de la guerre donc trop jeune pour y participer. Nous n’avons pas beaucoup de références personnelles pour ce conflit mais il nous a touchés par son importance.

Les plages du débarquement des Alliés en 1944 ne sont aujourd’hui que des  plages mais elles sont entourées de monuments, de musées et de cimetières qui permettent de conserver la mémoire de cet événement si important dans l’histoire du monde. Si aujourd’hui les plages ont retrouvé leur calme, on peut s’imaginer le bruit et la terreur qui régnaient lorsque 133 000 soldats américains, britanniques et canadiens débarquèrent le 6 juin 1944 pour libérer le continent européen.

Pour cette première journée d’une fin de semaine de 3 jours, nous avons eu droit à du beau soleil mais cela s’est vite gâché!

A moving journey though the Second World War is only a historic event for us. We were both born several years after the end of the war on a continent that has never experienced armed conflict; actually a few but that was a very very long time ago (the most recent being in 1812!). Pierre’s father participated in the war effort, but he was never sent to the front. He was based in England. Suzanne’s father was only 5 years old at the beginning of the war thus too young to participate. We don’t have many personal references to this conflict but it touched us with his importance.

The beaches of the Allied landings in 1944 are now only beaches but they are surrounded by monuments, museums and cemeteries that preserve the memory of this important event in world history. If today’s beaches have regained their calm, you can imagine the noise and terror which prevailed when 133,000 American, British and Canadian landed on June 6, 1944 to liberate the European continent.

For this first day of a long weekend, we were treated to bright sunshine but it didn’t last!

01_IMG_6990_Sword Beach_OuistrehamSword Beach: La plage à Ouistreham où les Britanniques ont débarqué. Une plage très large où l’on peut facilement imaginer tous les bâteaux et les hommes qui arrivaient sur la plage. / The beach at Ouistreham where the British landed. A very wide beach where one can easily picture lots of boats and men arriving on the beach. (Photo – Suzanne)02_IMG_7000_st-aubin-sur-mer_juno beachCela faisait chaud au coeur de voir des drapeaux canadiens dans tous les villages le long de la côte; en fait, nous ne pensons pas avoir jamais vu autant de drapeaux canadiens dans un seul endroit, même au pays! / It was quite heart warming to see Canadian flags in all of the villages along the coast; in fact, we don’t think we have ever seen so many Canadian flags in one place even back home. (Photo – Suzanne)03_IMG_7005_juno beachJuno Beach: La plage où les troupes canadiennes ont débarqué. Les Canadiens ont par la suite libéré Caen pour continuer vers la Belgique et les Pays-Bas. / The beach where the Canadian troops landed. The Canadians went on to liberate Caen, then Belgium and Netherlands. (Photo – Suzanne)_IMG_7028_Omaha beachOmaha Beach: Probablement, une des plages les plus célèbres car c’est la plage des Américains. Une plage un peu plus accidentée donc plus difficile à conquérir. / Probably one of the most famous of all the beaches as it is the American beach. A beach with sand dunes and cliffs which required more effort to conquer. (Photo – Suzanne)

Qui dit guerres, dit cimetières. Nous avons fait des arrêts pour nous recueillir au cimetière canadien à Beny-sur-mer, au cimetière allemand à La Cambe et finalement au cimetière américain à Colleville-sur-mer. / Where there has been wars, there are cemetaries. We made stops to pay hommage at the Canadian cemetery in Beny-sur-Mer, the German cemetery at La Cambe and finally the American cemetery in Colleville-sur-mer.04_IMG_9908 05_IMG_7011_beny-sur-mer_cimetiere canadienBeny-sur-mer: Ce cimetière compte 2 049 tombes dont quatre tombes britanniques et une tombe d’un soldat résistant français (sa tombe se distingue par une croix grise.) Les soldats enterrés dans ce cimetière sont morts en juin et juillet 1944. Toujours émouvant de marcher dans les rangées bien entretenues et de lire le nom des soldats, plusieurs beaucoup trop jeunes pour mourir. / This cemetary has 2,049 graves including 4 British soldiers and one French soldier from the Resistance (his tombstone is a grey cross). All of the soldiers buried here died between June and July 1944. Always moving to walk in the well-maintained alleys reading the name of the soldiers, many way too young to die. (Photo – Pierre, Suzanne)_IMG_7036_La cambe_cimetiere allemand06_IMG_9926_cimetiere allemandLa Cambe: Le cimetière allemand surprend par sa sobriété. Des dalles funéraires simples contenant le nom de deux soldats chacune. Des croix noires parsèment le terrain. 21 222 soldats allemands tombés lors des combats de juin à août 1944 y sont enterrés. Un moment pour se souvenir que les soldats allemands étaient le plus souvent des gens ordinaires qui ne faisaient que leur devoir pour défendre leur patrie. / The German cemetery is surprisingly sober. Simple tombstones containing each the names of two soldiers. Black crosses dot the land. 21,222 German soldiers who fell during the fighting in June to August 1944 are buried here. A moment to remember that the German soldiers were mostly ordinary people who were only doing their duty defending their homeland. (Photo – Suzanne, Pierre)07_IMG_7121_7122_cimetiere americain08_IMG_9981_cimetiere americain09_IMG_9988_cimetiere americainColleville-sur-mer: Quelle ne fut notre déception à notre arrivée à 18h d’apprendre que c’était l’heure de fermeture du cimetière américain. Nous n’avions jamais pensé de vérifier les heures d’ouvertures car nous croyions que les cimetières étaient toujours ouverts. Nous avons donc revu notre itinéraire pour pouvoir le visiter sur le chemin du retour. 9 388 soldats américains décédés lors du débarquement et les semaines suivantes y sont enterrés. L’espace a été arrangé par l’architecte paysagiste Markley Stevenson qui a fait en sorte que de n’importe quel angle, on voit une rangée de croix. / We were very disappointed when we arrived at 6pm only to learn that the American cemetery was closing. We had never thought of checking the opening hours believing that cemeteries never closed. We changed our itinerary to allow us to visit it on the way back. 9,388 American soldiers who died during the landing and the following weeks are buried here. The area was designed by the landscape architect Markley Stevenson in such a way that from any angle you see a row of crosses. (Photo – Suzanne, Pierre, Pierre)

[Auteur/Author: Suzanne & Pierre]