Tags

, , , , ,

Cinq jours après notre retour d’Israël, nous sommes repartis vers une autre destination exotique: le Canada! Depuis notre arrivée à Paris il y a un an, ce n’était que notre deuxième visite. Cette fois-ci, nous avons décidé de nous séparer donc Pierre est resté à Montréal tandis que moi j’ai pris un autre vol pour rendre visite à mes parents à Amos, en Abitibi. Pierre n’a pas eu le temps de prendre des photos mais moi j’ai réussi à en prendre quelques unes pour vous présenter la région où j’ai grandi.

L’Abitibi est une région relativement jeune ayant été ouverte à la colonisation au début du 20e siècle. Du côté paternel, mes grand-parents se sont installés à Villemontel en 1938, lorsque mon père avait 4 ans. Du côté maternel, ce sont mes arrière-grands-parents qui sont arrivés à Launay et à Villemontel à la fin des années 1910. Ma mère est donc née en Abitibi, ce qui n’est pas fréquent pour les gens de son âge. La région, située à 600 km au nord de Montréal, avait été ouverte pour l’agriculture. Mais les habitants se sont vite rendu compte que l’été était trop court et que les sols n’étaient pas très fertiles. Ce qui a “sauvé” la région fut la découverte de minerais (or, argent, cuivre etc.) et l’exploitation forestière. Encore aujourd’hui, l’Abitibi demeure une région éloignée où les hivers sont rigoureux et les étés très courts.

Five days after returning from Israel, we left again for another exotic destination: Canada! After a year in Paris, it was only our second visit back home. This time, we decided to separate so Pierre remained in Montreal while I took another flight to visit my parents in Amos (Abitibi). Pierre didn’t have time to take pictures but I was able to take some to show you the region where I grew up.

Abitibi is a relatively new area opened for settlement in the early 20th century. On my father’s side, my grandparents moved to Villemontel in 1938 when my father was 4 years old. On my mother’s side, it was my great-grandparents who came to Launay and Villemontel in the late 1910s. My mother was born in Abitibi which isn’t common for people her age. The area was opened for agriculture, but the inhabitants quickly realized that summers were too short and the soil not fertile enough. Luckily, the discovery of minerals (gold, silver, copper, etc..) meant that the region survived. Logging was also important at one point. Even today, Abitibi is considered a remote area where winters are harsh and summers too short.

01_IMG_5583_Parc La Verendrye 02_IMG_5591_Parc La VerendryeLa région est située à 600km au nord-ouest de Montréal et la route qui s’y rend traverse une réserve faunique où il n’y a que des lacs et de la forêt sur 180km. Ces deux photos ont été prises de l’avion entre Val d’Or et Montréal. La route sur la deuxième photo est celle que l’on emprunte quand on fait le circuit en voiture. (Prière de faire le plein avant de l’emprunter!) / The region is located 600km north-west of Montreal and the road goes through a wildlife reserve where there are only lakes and forest for 180km. These two photos were taken from the plane between Val d’Or and Montreal. The road on the second picture is the one you take when we drive to my hometown. (Don’t forget to fill up!)03_IMG_5570_Pluie_AmosLa pluie et le froid m’ont accueilli à mon arrivée. La température est restée très froide pendant presque tout mon séjour (entre 1 et 10C) ce qui est plus froid que la normale. Photo prise de la fenêtre de ma chambre. / Rain and cold weather welcomed me when I arrived.  The temperature stayed cold during most of my stay (between 1 & 10C) which is much colder than usual. The picture was taken from my bedroom’s window.04_IMG_5573_Piste cyclable_Amos05_IMG_5576_piste cyclable_Amos06_IMG_5581_piste cyclable_AmosLes hivers étant longs et rudes et les étés assez courts, la végétation ne grandit que très lentement. Le paysage est dominé par les conifères, les terres humides ainsi que du roc vieux de plusieurs centaines de millions d’années. / Winter being quite long and cold with short summers, vegetation grows very slowly. The scenery is dominated by evergreens, bogs and rocks dating from hundreds of millions of years.07_IMG_5580_piste cyclable_AmosIl a finalement fait très beau pour ma dernière journée à Amos et je suis allée faire une longue balade avec ma mère, mon beau-frère et leur chien respectif. / Finally, on my last day, the weather turned and I went for a long walk with my mother, my brother-in-law and their respective dog.

Cette deuxième visite a été intéressante car je me suis rendu compte qu’il y avait maintenant des choses qui m’étonnaient au Canada ou que j’avais déjà oublié. J’ai été fascinée par le nombre de publicités à la télévision; il m’a semblé que pour 5 minutes d’émission, il y avait 15 minutes de publicité. En France, les annonces sont concentrées avant et après les émissions donc il n’y a pas autant d’interruptions. J’avais aussi oublié d’ajouter les taxes pour mes achats; j’ai donc eu un choc quand est venu le temps de payer et que le montant était 15% de plus que le prix affiché.

This second visit was interesting because I realized that there were now things that surprised me in Canada or that I had already forgotten. I was fascinated by the number of television commercials; it seemed that there was only 5 minutes of show followed by 15 minutes of advertising. In France, the ads are concentrated before and after the shows so they aren’t interrupted as much. I had also forgotten to add taxes to my shopping so I was shocked when it came time to pay and the amount was 15% more than the advertised price on the shelves.

P.S. En passant, nous avions écrit un article au début janvier avec des photos d’hiver de l’Abitibi. / If you are interesting, we wrote a post in early January with winter pictures of Abitibi.

[Auteur/Author: Suzanne]