Tags

, , , , , , , , , ,

Nous voici de retour d’une merveilleuse semaine dans les Alpes françaises, sûrement un des plus beaux coins du pays. Nous avons profité d’une météo remarquable pour savourer des paysages grandioses, monter et descendre d’innombrables cols, et admirer de jolis villages à flanc de montagne. Conclusion: nous avions attendu trop longtemps pour retourner à la montagne!

Nous avons pris le TGV pour Grenoble – une bonne décision car cela nous a fait éviter les 824km de bouchons sur les routes françaises lors du chassé-croisé de samedi dernier. Car avec le départ des aoûtiens et le retour des juillettistes, plus de 4 millions de Français se sont retrouvés sur les routes!

Dans les prochains jours, nous vous ferons revivre notre voyage à travers nos photos et commentaires…Bon voyage!

We are back from a wonderful week in the French Alps, surely one of the most beautiful areas of the country. We had remarkable weather to enjoy spectacular sceneries, go up and down countless passes, and admire pretty villages on the mountainside. Conclusion: we waited too long to return to the mountains!

We took the TGV to Grenoble – a good decision as it made us avoid 824km of traffic jams on the French roads last Saturday. As with the departure of those going on vacation in August and the return of those who went in July, more than 4 million French found themselves on the roads!

In the coming days, we will let you relive our trip through our photos and comments… Bon voyage!

01_IMG_7485_Rte Col de Sarenne02_IMG_7492_Col de Sarenne03_Col de SarenneLa route pastorale du Col de Sarenne. Une jolie route étroite mais en très bon état. Ce col était, pour la première fois, une des étapes du Tour de France cette année. Les cyclistes amateurs sont très présents sur tous les cols que nous avons traversés. Comme il faisait assez chaud, nous les avons trouvé bien courageux. / The pastoral road to Col de Sarenne. A pretty narrow road but in very good condition. This pass was, for the first time, one of the stages of the Tour de France this year. Amateur cyclists are present on all the passes that we crossed. As it was hot enough, we found them very courageous. (Photo – Suzanne)04_IMG_7509_Glacier de la Girose05_IMG_053906_IMG_056807_IMG_0546À La Grave, nous avons décidé de prendre le téléphérique pour monter au sommet pour aller voir le Glacier de la Girose. Il faut prendre deux téléphériques – un qui monte jusqu’à 2 400m et le suivant à 3 200m. Au sommet, la température était un petit 10C avec des vents de 50km/heure – tout un changement avec la température dans la vallée qui était autour de 30C. / At La Grave, we decided to take the cable car up to the summit to see the Glacier de la Girose. You have to take two cable cars – one that goes up to 2,400m and the following to 3,200m. At the top, the temperature was a cold 10C with winds of 50km/h – quite a change with the hot 30C in the valley. (Photo – Suzanne, Pierre, Pierre, Pierre, Pierre)09_IMG_7545_Piste pour redescendreÀ notre retour à 2 400 m, nous avons décidé de redescendre à pied jusqu’au village sans trop savoir la distance à parcourir et en ayant oublié qu’il y avait presque 1 000 m de dénivellé entre les deux points. Sur cette photo, vous pouvez voir le village de La Grave tout en bas dans le fond de la vallée; s’il a l’air loin c’est qu’il l’est! Pas nécessairement, notre décision la plus intelligente de la semaine car descendre est très exigeant pour les jambes et comme nous n’avions pas fait de descente ou de montée depuis bien longtemps nous n’avions pas vraiment la force pour le faire. Donc, les randonnées des journées suivantes ont été faites sur des jambes endolories. / On our return to 2,400m, we decided to walk down to the village without really knowing the distance and having forgotten that there was almost 1,000m difference between the two points. In this photo, you can see the village of La Grave, down in the valley bottom; if it looks far it because it is! Not necessarily, our most intelligent decision of the week because going down is very demanding for the legs and as we hadn’t made such ​​a descent or a climb in a long time we didn’t really have the strength to do it. So hiking the following days was made on sore legs. (Photo – Suzanne)10_IMG_0577La piste n’était pas très bien balisée et nous ne sommes pas certain que nous avons pris le chemin le plus direct pour redescendre mais au moins de temps en temps nous avions des vues de la ville qui se rapprochait donc nous savions que nous y arriverions éventuellement. / The trail wasn’t very well marked and we aren’t certain we took the most direct path to go down but at least from time to time we had views of the city that looked closer so we knew we would get there eventually. (Photo – Pierre)11_IMG_7551_Vue de la piste_MeijeMalgré les jambes qui tremblaient et qui avaient hâte de terminer la descente, nous avons quand même pris le temps d’admirer les superbes vues offertes des environs de La Grave. / Despite our shaky legs and being eager to complete the descent, we still took the time to admire the stunning views of the area around La Grave. (Photo – Suzanne)12_IMG_0580Finalement, le village semble beaucoup moins distant mais à ce moment-ci, nous avons réalisé qu’il fallait faire un grand détour pour pouvoir traverser la rivière qui coule en bas de la falaise sur laquelle est juchée la ville. Nous n’avons rarement été aussi contente de retrouver la voiture… / Finally, the village is getting much closer but by this time, we had realized we had to make a wide detour to cross a river flowing down the cliff on which the town is perched. We were never so happy to see the car… (Photo – Pierre)13_Grenoble_BrianconLe trajet de la première journée nous a amené de Grenoble à Briançon en passant par Alpes-d’Huez et le route pastorale du col de Sarenne (bien connu des cyclistes du Tour de France). / The itinerary of the first day took us from Grenoble to Briançon via a detour through Alpes-d’Huez and the pastoral road of the Col de Sarenne (well-known by the Tour de France’s cyclists).

[Auteur/Author: Suzanne et Pierre]