Tags

, , , , , , ,

Normalement, nous préférons visiter à notre rythme et sans guide. Nous prenons le temps de lire sur la ville avant de la visiter et nous absorbons l’atmosphère des lieux sans trop d’intervention externe. Cela facilite aussi le travail du photographe qui doit parfois bien regarder pour choisir les bons angles, ou attendre “sa” lumière. Toutefois, à Belfast, nous avons fait une exception. L’histoire récente de cette ville est complexe et pour mieux la comprendre nous avons décidé de prendre avantage des connaissances d’un guide chevronné pour nous amener dans les quartiers protestants et catholiques encore très militants de Shankill et Falls. Pas qu’il soit dangereux de s’y promener seul, mais le guide peut nous mener dans sa voiture aux emplacements les plus significatifs tout en nous racontant l’histoire des “Troubles” et comment se vit le quotidien de ces deux communautés vivant côte-à-côte, sans trop d’anicroches. Le “Black Taxi Tour”, comme on l’appelle, est réputé pour fournir des explications aussi neutre que possible sur les événements. Les guides sont des chauffeurs de taxis qui ont souvent vécu les événements en direct; ils apportent donc une couleur locale à des événements sanglants qui se sont passés il n’y a pas si longtemps.

Embarquez avec nous dans un “Black Taxi” pour une visite qui nous en a mis plein les yeux et qui nous a beaucoup ému!

Normally, we prefer to visit at our own pace and without a guide. We take the time to read about the city before we visit and we absorb the atmosphere of the place without much outside intervention. It also facilitates the work of the photographer who must walk around to choose the right angles, or wait for “its” light. However, in Belfast, we made ​​an exception. The recent history of the city is complex and to understand it better we decided to take advantage of the knowledge of an experienced tour guide to lead us in the still militant Protestant and Catholic neighbourhoods of Shankill and Falls. Not that it is dangerous to walk alone in West Belfast, but the guide can take you in his car to the most significant locations while telling the story of “The Troubles” and explaining the current daily life of these two communities living side by side. The “Black Taxi Tour,” as it is called, is deemed to provide explanations as neutral as possible on the events. The guides are taxi drivers who often lived through these events; they bring a local flavour to the bloody events that happened there not too long ago.

Embark with us on a “Black Taxi” for a visit that provided lots of information and moved us!

_IMG_3403_Belfast_Black Taxi tour _IMG_3411_Belfast_Black Taxi Tour _IMG_6903_Belfast_Black Taxi Tour _IMG_3418_Belfast_Black Taxi tourShankill: Premier arrêt: le côté des Protestants.  Une des raisons de faire le Black Taxi Tour est de voir les nombreuses murales qui ornent les murs des immeubles d’habitation. Du côté protestant, ces murales présentent une vision très militarisée des événements. Des hommes en habits de camouflage avec des fusils qui vous suivent peu importe d’où vous les observez, des hommages aux gens morts durant les combats, des slogans politiques… On a vite le sentiment qu’une petite étincelle pourrait remettre le feu aux poudres. / First stop: the Protestant side. One of the reasons to take the Black Taxi Tour is to see the many murals that adorn the walls of apartment buildings. On the Protestant side, the walls present a very militarized vision of events. Men in camouflage clothes with guns who follow you no matter where you look, tributes to the people who died during the fighting, political slogans.. You quickly feel that a small spark could re-ignite the fighting._IMG_3426_Belfast_Black taxi tourUne surprise pour nous fut d’apprendre qu’il existe 98 “murs de paix” dans toute l’Irlande du Nord. Ces murs ne sont pas des hommages à la paix, mais plutôt des murs pour séparer les deux communautés et les empêcher de s’affronter… Ces murs existent toujours et notre guide nous a indiqué que l’intention est de pouvoir les avoir démolis tous d’ici 2023. Il a aussi mentionné que certains murs ont déjà disparu entre autre dans un parc de Belfast ce qui permet maintenant aux enfants des deux communautés de jouer ensemble. / A surprise to us was to learn that there are 98 “peace walls” across Northern Ireland. These walls are not tributes to peace, but rather walls to separate the two communities and prevent fighting… These walls still exist and our guide told us that the intention is to have them demolished by 2023. He also mentioned that some walls have started to disappear including in a park in Belfast which now allows children of both communities to play together._IMG_3424_Belfast_Black Taxi tour_IMG_3430_Belfast_Black Taxi TourLa majorité des portes ne sont plus fermés sauf lorsqu’il y a des manifestations. La seule exception est la porte (photo du bas) qui donne l’accès principal entre les deux quartiers; elle est fermée tous les soirs à 22h30 pour être rouverte à 5h30. Le processus de fermeture des portes ne prend que quelques secondes. Notre guide nous a indiqué que quand cette porte est fermé, il faut faire une balade de plus de 6km pour aller d’un quartier à l’autre; c’est suffisant pour que les têtes folles aient le temps de dégriser avant d’aller causer des problèmes de l’autre côté! / The majority of doors aren’t closed these days except when there are demonstrations. The only exception is the door (bottom picture) which provides the main access between the two communities; it is closed every night at 10:30pm to be reopened at 5:30am. The process of closing the doors only takes a few seconds. Our guide told us that when the door is closed, someone would have to walk over 4 miles to go from one area to another; it provides sufficient time for hot heads to sober up before going to cause problems on the other side!_IMG_3434_Belfast_Black Taxi TourDu côté catholique, toutes les murales sont regroupées sur un mur qui longe une grande artère. Nous avions lu que les catholiques avaient un meilleur conseiller en relations publiques car la majorité des murales parlent de paix, de lutte contre la discrimination partout dans le monde, etc. Rien sur les activités militaires des Catholiques! / On the Catholic side, all the murals are grouped on one wall along a major street. We read that the Catholics had better public relations consultants for the majority of the murals speak of peace, fight against discrimination everywhere, etc. Nothing on the military activities of the Catholics!_IMG_6913_Belfast Black Taxi tourCette murale a eu un certain impact sur Suzanne. Elle avait visité la République d’Irlande en mai 1981 et était arrivée à Dublin quelques jours après le décès de Bobby Sands qui fut le premier des 10 grévistes de la faim catholiques à mourir. L’ambiance du pays était assez mémorable. C’est en fait un des seuls souvenirs qu’elle a de ce bref séjour. / This mural had some impact on Suzanne. She visited the Republic of Ireland in May 1981 and arrived in Dublin a few days after the death of Bobby Sands who was the first of the 10 Catholic hunger strikers to die. The mood of the country was quite memorable. This is actually one of the only memories she has of this brief visit.

East Belfast:
_IMG_3482_East Belfast _IMG_3487_East BelfastAvant de quitter Belfast pour l’aéroport de Dublin, nous avons fait un détour par East Belfast et nous avons trouvé de nombreuses murales protestantes avec toujours le même thème militaire et de lutte. / Before leaving Belfast for the Dublin airport, we took a detour through East Belfast and we found many more Protestant murals with always the same military theme._IMG_6971_East BelfastCette murale nous a donné un peu espoir qu’il y a peut-être une volonté de vraiment trouver des terrains d’entente entre les deux communautés pour leur permettre, enfin, de vivre ensemble en paix. Le texte peut se traduire comme suit: “La paix ne peut être obtenue par la force. Elle ne peut être atteinte que par l’entente. Le passé: Terrorisme, Conflit et Emprisonnement. Le futur: Culture, Responsibilisation, Droits humains. Belfast: Vers un avenir meilleur.” / This mural gave us a little hope that there may be a desire to really find common ground between the two communities to enable them to finally live together in peace..

[Auteur/Author: Suzanne & Pierre]