Tags

, , , , ,

Pour terminer notre séjour sur Basse-Terre, nous avons fait quelques balades en voiture avec des arrêts multiples. L’avant-dernière journée, nous avons pris la route vers la plage des Roseaux qui se trouve au nord de Capesterre-Belle-Eau; cela nous faisait découvrir une partie de la côte est de Basse-Terre. En chemin, nous avons fait un arrêt au Grand étang. La portion bitumée qui se rendait à l’étang donnait accès à une forêt tropicale avec des philodendrons gigantesques. Une bonne dose de verdure. 

Pour notre dernière journée nous avons décidé d’aller visiter la petite ville de Basse-Terre. En pleine matinée, la circulation est intense et les places de stationnement rares. Finalement, nous avons trouvé une place en retrait du centre. Nous avons donc marché jusqu’au centre de Basse-Terre et arpenté les rues commerciales. C’était actif car ici, tout est fermé l’après-midi. Les petits magasins sont typiques des Antilles, c’est-à-dire assez colorés et parfois un peu défraîchis. En après-midi, nous sommes retournés vers Vieux-Habitants avec l’idée de voir la côte par la trace de Mamalier. Le sentier s’est avéré très caillouteux et nous avons rebroussé chemin après environ un kilomètre, d’autant plus que le temps était un peu menaçant.

To end our stay on Basse-Terre, we took a few car rides with multiple stops. The penultimate day, we took the road to Roseaux beach which is north of Capesterre-Belle-Eau; this allowed us to discover part of the east coast of Basse-Terre. Along the way, we made a stop at the Grand Etang. The paved portion that went to the pond gave access to a tropical forest with gigantic philodendrons. A good dose of greenery.

For our last day we decided to visit the small town of Basse-Terre. In the middle of the morning, traffic is intense and parking spaces are rare. Eventually we found a place set back from the centre. So we walked to the center of Basse-Terre and walked through the commercial streets. It was active because here, everything is closed in the afternoon. The small shops are typical of the West Indies, that is to say quite colorful and sometimes a little faded. In the afternoon, we returned to Vieux-Habitants with the idea of ​​seeing the coast along the Mamalier trail. The trail turned out to be very rocky and we turned back after about a kilometre, especially since the weather was a bit threatening.

Plage de Bananier

Grand Étang

Basse-Terre

Trace de Mamalier (Vieux-Habitants)

[Auteur/Author: Pierre & Suzanne]